Note de politique : Gouvernance de la modification du rayonnement solaire en milieu marin

Les engagements actuels pris dans le cadre de l’Accord de Paris 2015 sur le changement climatique sont insuffisants pour maintenir le réchauffement planétaire « bien en dessous » de 2° C, et selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), il faut faire preuve d’une plus grande ambition.

En réponse aux risques posés par le changement climatique, certains (scientifiques) étudient la viabilité des techniques de modification du rayonnement solaire (MRS), qui visent à réfléchir le rayonnement solaire dans l’espace ou à permettre à plus de chaleur de s’échapper de l’atmosphère terrestre. Plus des deux tiers de la surface de la Terre étant recouverts d’eau, le déploiement, en milieu marin, de nombreuses éventuelles techniques de la MRS peut être envisagée à l’avenir.

Share This